.

.


 

  Conseils pour conserver vos meubles en bon état

 

L’environnement climatique

 

L’environnement climatique joue un rôle déterminant dans la bonne conservation des meubles.

 

Le climat

 

 « L’hiver est une période critique, pendant laquelle il faut chauffer les habitations, et de ce fait abaisser le taux d’humidité de l’air.

Le bois est un matériau hygroscopique, et absorbe ou rejette de la vapeur d’eau pour s’équilibrer avec l’atmosphère ambiant, ce qui va provoquer des variations dimensionnelles et de déformations physiques.

Si l’humidité est trop importante, les fibres du bois vont grossir et se déformer. Au contraire, si le taux d’hygrométrie descend en dessous de 30%, les bois vont se rétracter et se fendre. Les colles animales à base d’eau vont également se déshydrater et perdre de leur souplesse, entraînant des décollements et des pertes (éventuelles) de placages.

Il faut donc éviter les variations brusques d’humidité, et maintenir un taux entre 40 et 60 %.

L’assèchement de l’air peut être compensé avec des saturateurs d’eau sur les radiateurs ou des humidificateurs d’air. »

(Philippe Guérin, ébéniste)

 

Les ultra-violets

 

« La lumière est également un facteur de dégradations, si les rayons du soleil viennent directement frapper les bois de surface, les ultraviolets décolorent le bois et le vernis, ils dessèchent également la colle et favorisent les éventuels soulèvements de placages. 

Il faut donc soigneusement éloigner les meubles anciens des baies vitrées. »

 (Philippe Guérin, ébéniste)

Et ne pas oublier que la lune brille dans le ciel parce qu’elle nous renvoie les rayons du soleil, une nuit de pleine lune peut être plus dangereuse pour les meubles qu’une journée avec un ciel chargé !

 

 

L’usure

 

Usure des bois

 

Ne pas surcharger vos tiroirs et étagères évitera l’usure des système de coulissage et la rupture des tasseaux.

 

Evitez de traîner vos meubles sur le sol, soulevez les, en ayant pris soin d’ôter le marbre.

 

Le pire ennemi des pieds de meubles, après le chien et le chat est … l’aspirateur. Chaque coup porté sur un pied risque de décoller le placage, voire de fendre le bois fragilisé.

 

Usure des éléments métalliques

 

Ne forcez pas sur une serrure, le mécanisme risque de se casser.

Ne vous appuyez pas sur l’abattant de votre secrétaire, la charnière ne le supportera pas longtemps.

 

Protection des bois

 

Insectes xylophages

 

Les attaques d’insectes xylophages créent des dommages irréversibles en fragilisant les structures, et peuvent provoquer la rupture des pieds ou des traverses. La présence de trous d’envol avec des bords bien nets et clairs et de petits tas de déjections de larves au pied des meubles sont caractéristiques d’une infestation active. Un traitement s’impose pour éviter que cette contamination ne se propage aux autres objets. »

 

Le traitement par imprégnation de xylophènes peut sembler efficace à court terme, mais ne garantit pas la disparition totale des larves, dont la durée de vie est encore inconnue, et qui ralentissent leur rythme vital en dessous de 21°.

 

Un traitement assurant la disparition totale des larves d’insectes xylophages peut être réalisé par un professionnel, par anoxie (suppression de l’oxygène dans une enceinte dans laquelle sont placés les meubles) qui demande une durée d’exposition de 21 jours.

 

Il est également possible de tuer les larves par un séjour prolongé (21 jours) à une température inférieure à 25°C. Ce traitement doit également être effectué sous la surveillance d’un professionnel.

 

Cires et encaustiques

 

La plupart des meubles anciens reçoivent une finition de cire, afin d’harmoniser la teinte, et de leur donner du lustre, sans briller comme une glace.

De par son action protectrice, la cire met en valeur l’élégance naturelle du bois. 

Pour conserver tout son éclat, nous vous conseillons un entretien régulier.

Dès lors que la surface cirée perd de son éclat, lustrer simplement avec un chiffon de laine, pour lui redonner son brillant.

En cas d’accident (choc, rayure), appliquer ponctuellement, une nouvelle couche de cire avec une mèche coton ou un chiffon doux (laine ou coton fin). Eventuellement appliquer la cire avec un pinceau sur les moulures, pour ne pas surcharger les creux et éviter un encrassement progressif.

 

Evitez à tout prix d’utiliser des produits en aérosol, notamment ceux contenant de la silicone.